Thromboses veineuses des membres inférieurs

La thrombose veineuse des membres inférieurs (TVMI)  est une pathologie fréquente : l’incidence est de  120 cas pour 100000 habitants en France chaque année. Non diagnostiquée ou insuffisamment traitée, elle peut se compliquer d’une embolie pulmonaire, pouvant engager le pronostic vital, ou d’un syndrome post-thrombotique.

Les signes cliniques de TVMI sont peu spécifiques et mal appréhendés, rendant le diagnostic souvent difficile.

Au niveau thérapeutique, la prise en charge de cette maladie a été fortement modifiée par l’arrivée des anticoagulants oraux directs à partir de 2013. Les anticoagulants oraux directs (Rivaroxaban, Apixaban et Edoxaban) ont le grand intérêt de ne pas nécessiter de surveillance biologique. Cependant, avant toute prescription il est nécessaire d’en connaître les contre-indications et les différentes posologies afin de ne pas s’exposer à des complications. Les héparines et les AVK restent des médicaments très utilisés notamment dans les situations où les anticoagulants oraux directs (AOD) ne sont pas recommandés. En 2017 certaines contre-indications de l’enoxaparine ont été levées et de nouveaux schémas thérapeutiques ont été introduits.

Cette formation permettra aux participants de revoir les signes cliniques les plus spécifiques de TVMI, les examens complémentaires à réaliser en cas de suspicion clinique, la prise en charge la plus adaptée, et les cas où il est souhaitable de réaliser un bilan étiologique.

Ce programme DPC est proposé en formation à distance et asynchrone afin de laisser la liberté au professionnel de santé de le suivre quand il est disponible, où qu’il soit.

 


IMAIOS DPC

Démarrer la session

Les étapes de ce programme de DPC pour les professionnels de santé

Étape 1
Étape 1
Complétez les questionnaires et faites le point sur vos connaissances
Étape 2
Étape 2
Actualisez vos connaissances en suivant les cours en ligne
Étape 3
Étape 3
Renseignez les mêmes questionnaires qu'à l'étape 1 pour mesurer vos progrès !

Description

Composée de 3 étapes, une session de ce programme intégré de DPC s’étale sur 12 semaines, afin de pouvoir évaluer l’impact sur les pratiques à distance.

Ce programme débute par une étape d’analyse des pratiques sous forme d’audit clinique ;

Puis une série de modules en e-learning permettent de délivrer les informations pédagogiques et mettre à jour les connaissances des professionnels sur les signes cliniques les plus spécifiques de TVMI, les examens complémentaires à réaliser en cas de suspicion clinique, la prise en charge la plus adaptée, et les cas où il est souhaitable de réaliser un bilan étiologique.

Enfin une dernière étape d’évaluation de la formation et de l’impact sur la pratique, également fondée sur un questionnaire d’audit clinique permet d’évaluer l’acquisition de nouvelles connaissances, la qualité de la formation et des intervenants et surtout d’effectuer le bilan individuel d’activité ainsi que le suivi de l’impact sur la pratique à l’issue du programme.

Validation de votre action DPC

Cette formation comprend un ensemble d'activités connectées correspondant à :

  • la lecture des textes explicatifs (introduction, objectifs, transitions, forum ou messages clés)
  • la complétion des questionnaires (audit clinique, bilan individuel d'activité, cas cliniques)
  • la visualisation des cours

Elle comprend également des activités dont le temps passé n'est pas mesurable :

  • la recherche dans vos dossiers patients, des informations permettant de répondre à l'audit clinique
  • la lecture des ressources bibliographiques et des documents téléchargeables
  • la recherche des axes d'amélioration dans votre bilan individuel d'activité

Pour que votre action soit validée par l'agence nationale du DPC, il faut que l'ensemble des étapes soit effectué et que votre temps de connexion corresponde au temps moyen estimé pour la formation (temps des activités connectées).

Pour valider ce programme d'une durée totale de 7 heures, le temps passé sur votre formation doit au minimum faire 4 heures.

Médecins

  • Médecins spécialisés en anesthésie-réanimation
  • Médecin spécialisé en cardiologie et maladies vasculaires
  • Médecin spécialisé en chirurgie de la face et du cou
  • Médecin spécialisé en oto-rhino-laryngologie (ORL) et chirurgie cervico-faciale
  • Médecin spécialisé en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie
  • Médecin spécialisé en stomatologie
  • Médecin spécialisé en chirurgie orale
  • Médecin spécialisé en chirurgie orthopédique et traumatologie
  • Médecin spécialisé en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
  • Médecin spécialisé en chirurgie thoracique et cardio-vasculaire
  • Médecin spécialisé en chirurgie urologique
  • Médecin spécialisé en chirurgie vasculaire
  • Médecin spécialisé en chirurgie viscérale et digestive
  • Médecin spécialisé en dermatologie et vénéréologie
  • Médecin spécialisé en endocrinologie, diabète, maladies métaboliques
  • Médecin spécialisé en gastro-entérologie et hépatologie
  • Médecin spécialisé en gériatrie
  • Médecin spécialisé en gynécologie médicale
  • Médecin spécialisé en gynécologie-obstétrique
  • Médecin spécialisé en hématologie
  • Médecin spécialisé en médecine générale
  • Médecin spécialisé en médecine interne
  • Médecin spécialisé en médecine physique et de réadaptation
  • Médecin spécialisé en néphrologie
  • Médecin spécialisé en neurochirurgie
  • Médecin spécialisé en neurologie
  • Médecin spécialisé en oncologie et radiothérapie
  • Médecin spécialisé en ophtalmologie
  • Médecin spécialisé en pneumologie
  • Médecin spécialisé en psychiatrie
  • Médecin spécialisé en radiodiagnostic et imagerie médicale
  • Médecin spécialisé en réanimation médicale
  • Médecin spécialisé en rhumatologie
  • Médecine d’urgence
  • Médecine vasculaire

Aucun pré-requis

  • Actualiser et/ou renforcer les connaissances et compétences des médecins dans le diagnostic et la prise en charge des thromboses veineuses des membres inférieurs.
  • Adapter sa pratique professionnelle personnelle aux bornes pratiques en vigueur concernant la prise en charge des thromboses veineuses des membres inférieurs.
  • Favoriser l’analyse et les échanges entre participants autour des bonnes pratiques professionnelles.
  • Inscrire les participants dans une démarche d’évaluation de leurs pratiques individuelles.
  • Identifier les écarts entre la pratique des participants et les recommandations des sociétés savantes et de l’HAS afin de les corriger.
  • Citer les facteurs de risque de thrombose veineuse.
  • Décrire les signes cliniques spécifiques de thrombose veineuse.
  • Donner la démarche diagnostique et les examens complémentaires utiles au diagnostic.
  • Différencier thromboses veineuses profondes et superficielles des membres inférieurs, thromboses veineuses profondes proximales et distales.
  • Énoncer les principes de la prise en charge thérapeutique d’une thrombose veineuse des membres inférieurs.
  • Évaluer le risque de récidive et le risque hémorragique pour adapter la thérapeutique.
  • Mettre en évidence son différentiel de pratique par rapport aux recommandations à l’aide d’un audit clinique.
  • Reconnaître les situations cliniques évocatrices de thrombose veineuse des membres inférieurs.
  • Déterminer la place des D-dimères et de l’écho-Doppler face à une suspicion de thrombose veineuse.
  • Évaluer de manière pertinente les résultats de l’écho-doppler veineux.
  • Maîtriser la prescription des traitements anticoagulants (type, durée, posologie, surveillance).
  • Délivrer des conseils adaptés et contribuer à l’éducation thérapeutique des patients traités.
  • Prescrire à bon escient le bilan étiologique face à une thrombose veineuse des membres inférieurs.
  • Évaluer la mise en place de pistes d’amélioration de pratique.

ORIENTATIONS S'INSCRIVANT DANS LE CADRE DE LA POLITIQUE NATIONALE DE SANTÉ

Innover pour garantir la pérennité de notre système de santé

  • Innover pour le bon usage du médicament
    • Orientation n° 26 : Juste prescription des médicaments et prévention de la iatrogénie médicamenteuse.
  • Innover pour la sécurité des soins et l'éducation du patient
    • Orientation n°31 : Amélioration de la pertinence des soins
    • Orientation n°32 : Education pour la santé.

ORIENTATIONS DÉFINIES PAR PROFESSION DE SANTÉ OU SPÉCIALITÉ

Médecin spécialisé en anesthésie-réanimation

  • Orientation n° 3 : médecine péri-opératoire.

Médecin spécialisé en cardiologie et maladies vasculaires

  • Orientation n°1 : prescription raisonnée des examens complémentaires en cardiologie.
  • Orientation n°2 : nouvelles recommandations en cardiologie (mise en pratique).
  • Orientation n° 4 : évaluation des facteurs de risque et facteurs pronostiques dans les pathologies cardiovasculaires.

Médecin spécialisé en gériatrie

  • Orientation n° 2 : optimisation des thérapeutiques médicamenteuses chez le sujet âgé.

Médecin spécialisé en médecine générale

Amélioration de la pratique médicale pour les patients porteurs de pathologies chroniques et/ou de poly- pathologies (approche centrée patient en prévention, diagnostic et suivi, fonction traitante du médecin généraliste).

  • Orientation n° 1 : patients à risque cardiovasculaire et métabolique, pathologies cardiovasculaires à tous les stades : évaluation des facteurs de risque et facteurs pronostiques.
  • Orientation n° 15 : nouvelles stratégies diagnostiques et thérapeutiques des pathologies aiguës en premier recours.

Implication du médecin généraliste dans les campagnes et démarches d’optimisation des stratégies diagnostiques et thérapeutiques, sécurité et qualité des soins, et santé des populations.

  • Orientation n° 6 : demande d’actes d’imagerie à visée diagnostique (hiérarchiser les actes d’imagerie diagnostique nécessités par l’état du patient).

Médecin spécialisé en radiodiagnostic et imagerie médicale

  • Orientation n° 3 : Les urgences en radiologie.
  • Orientation n° 4 : pathologies tumorales et pathologies cardio-vasculaires.

Médecin spécialisé en médecine interne

  • Orientation n°1 : prise en charge des patients poly-pathologiques.
  • Orientation n° 2 : poly-médication et pathologie iatrogène.

Médecin vasculaire

  • Orientation n°1 : pertinence des actes et des modalités de prise en charge en pathologie vasculaire.

La plateforme LMS clinicalelearning.com permet de délivrer sur internet les contenus pédagogiques et cognitifs en e-learning. Dans le cadre de ce programme, les contenus pédagogiques e-learning sont sous la forme de :

  • pages web avec textes et liens
  • cours vidéo
  • documents téléchargeables (PDF) (références, articles, documents pour le transfert des compétences…)
  • forum de discussion
  • outils d’évaluation et de quiz (auto-évaluation, audit clinique, évaluation de la qualité)
  • cas cliniques

L’efficacité du programme de DPC est jugée sur :

  • L’évolution des connaissances entre début et fin d’étape cognitive par l’analyse comparative des réponses aux quiz
  • L’évolution des résultats de l’audit individuel (avant/après le programme)
  • Le suivi de l’efficacité des actions d’amélioration
  • La satisfaction des participants

Réalisée sous la forme d’un questionnaire proposé aux participants en fin de programme, cette enquête permet de recueillir l’appréciation des participants sur le programme qu’ils viennent de suivre (atteinte des objectifs pédagogiques, satisfaction vis-à-vis des intervenants et experts sélectionnés, qualité des contenus et adéquation des méthodes pédagogiques proposées, ergonomie de la plateforme e-learning…). Les résultats de cette enquête sont analysés et pris en compte dans le cadre de la démarche qualité de notre organisme afin d’accroître la qualité de nos programmes et la satisfaction des participants. Les retours de ces enquêtes sont exploités pour implémenter des améliorations continues des programmes concernés et dans la conception des nouveaux programmes et de notre plateforme pédagogique e-learning. A ce questionnaire, s’ajoute une communication constante entre participants et formateurs (intervenants, experts, concepteurs), par les outils de forum, questions/réponses et support téléphonique, qui donne ainsi la possibilité aux participants de signaler leur remarques, difficultés et commentaires. Ces retours sont pris en compte dans la démarche qualité afin de mieux répondre aux demandes des participants.

Intervenants et concepteurs

intervenant

Dr Aurélien Maurizot

Médecin spécialiste en ...

Pas de lien à déclarer (Télécharger la déclaration des liens d'intérêts)


intervenant

Dr Denis Hoa

Médecin, Expert en e-learning

Pas de lien à déclarer (Télécharger la déclaration des liens d'intérêts)